Le pèlerin mendiant



    Comme nous l'avons relaté à la page "les origines de l'église Saint-Sauveur de Morsbach", c'est à la suite d'une circulaire du Saint-Père Léon XIII que germa, dans la tête de notre curé, l'idée de construire une nouvelle église à la gloire du Saint-Sauveur.

ancienne egliseCe projet, bien ancré dans l'esprit du curé Folschweiller, était déjà une garantie pour la réussite de cette entreprise.

Bien entendu, un problème se posa immédiatement: où trouver l'argent?

Ni la commune, ni le curé de Morsbach n'avaient les moyens nécessaires à la réalisation d'un tel projet.
Plusieurs aides arrivèrent, mais malheureusement elles n'étaient que paroles.

C'est ainsi que le Saint-Père Léon XIII fit parvenir une lettre par la biais de son secrétaire d'État, le cardinal RAMPOLLA, disant:


"La lettre que vous avez fait parvenir au Saint Père mentionne votre intention de construire une église dans votre commune.
C'est une pensée honorable de construire cette église en l'honneur de notre Sauveur.
Le Saint Père vous adresse sa bénédiction pour le soutien spirituel dont vous aurez  besoin pour la réalisation de votre entreprise."

Rome le 16 mars 1901, Monseigneur le Cardinal RAMPOLLA.


    Notre curé commença alors à faire la quête dans notre région en prenant contact avec la population.

Un journal local de Saint Avold écrivait en 1901:

"Catholiques de Lorraine, un prêtre enthousiasmé du Diocèse de Metz a eu l'idée de construire, dans sa commune, une église destinée au Saint-Sauveur. Cependant ses paroissiens ne sont pas riches et pour cela il a demandé l'autorisation de faire la quête dans le Diocèse.

Cette église doit être la preuve du remerciement pour tous les bienfaits de Jésus notre sauveur au cours du siècle dernier afin de l'honorer et demander sa grâce pour le siècle à venir. Pour cela notre curé a choisi le nom de "l'église du Saint-Sauveur". Il ne figure d'ailleurs aucune église de ce nom dans notre Diocèse. Nous suivrons donc le voeu du Saint-Père si nous construisons cette église. Dans son Encyclica du premier novembre 1900, il demande de lui présenter un coeur généreux et de le prouver par les actes.

Aidons M. le curé Nicolas Folschweiller de Morsbach à construire cette église.
Elle doit montrer aux futures générations que les catholiques lorrains d'aujourd'hui n'ont pas oublié l'amour pour Jésus.


Il y a 1900 ans, un apôtre, Saint-Clément, a prêché cet amour à Metz et en Lorraine et cet amour n'a jamais disparu des coeurs des fidèles catholiques de ce Diocèse qu'il avait créé. Laissons-nous participer et apporter notre aumône afin de construire cette magnifique église du Saint-Sauveur où notre croix de Lorraine trouvera sa place.
Enthousiasmons-nous tous pour cette église de Morsbach, et créons dans notre Diocèse un élan de bâtisseurs pour la réaliser.
Que les dons soient nombreux pour la réussite de cette oeuvre approuvée par le clergé du Diocèse.

        Le curé Nicolas Folschweiller a déjà pris son bâton de pèlerin pour sillonner le Diocèse. Nous avons été informés qu'il a visité la région de Forbach où il a été reçu avec enthousiasme.
Il a fait ses visites de préférence dans les paroisses de la région, les dimanches, et parle du pèlerinage qu'il a effectué à Jérusalem avant de présenter son projet de début de siècle.

        Les communes de Petite Rosselle, Spicheren et Lixing se sont montrées très généreuses. Espérons que les catholiques Lorrains suivront cet exemple!

        Dimanche prochain, le curé Nicolas Folschweiller sera à Saint-Avold pour faire sa quête. Espérons que nous suivrons l'exemple des Rosselois, des croyants de Spicheren et ceux de Lixing".

(Ce texte est traduit de l'allemand de l'époque et il ne serait pas surprenant d'apprendre que sous cet article de 1901 se trouve la signature de l'Archiprêtre Lemire, ami du curé!...)


precedentsuite

debut dossier | sommaire | retour accueil