Abbatiale au PrintempsBulletin de
liaison
n° 35
retour au sommaire
Mode d'emploi      Si photos miniatures, survolez les miniatures pour faire apparaître l'image originale (patienter quelques secondes le temps de son chargement).
Cliquez dans l'image pour revenir à la miniature.
 
 

Page de garde du bulletin de liaison
n° 35
de septembre 2013
Sommaire :

1. Autel de la Vierge à l'Enfant

2. Les travaux de l'association

3. Travaux de restauration de l'église

4. Inauguration

5. La Fontaine - réalisation

6. Le mot du président

7. Journée du Patrimoine 2013




L’autel de la Vierge datant de 1866, avec l'accord et un financement conjoint du Conseil de la Fabrique de l'église de Bouzonville, a été restauré.

Cette rénovation a été confiée à une artiste sculpteur de talent et spécialisée dans la rénovation de statues, Madame Natalia HILT-CINALLI. Cette artiste n'est pas une inconnue pour nous car elle était déjà présente lors des éditions du "Petit  Montmartre" à Bouzonville.

Aidée de son époux, elle a redonné un nouvel éclat au marbre de l'autel qui, après ponçage a été traité. (Voir page de couverture)
La statue de la Vierge qui avait, au cours des années, perdue de son éclat a été entièrement traitée et retrouve, grâce aux couleurs pastels toute sa beauté.

Merci à Natalia pour cette belle réalisation.    



Voici la lettre adressée, en date du 22 janvier 1866, au Curé de la paroisse de Bouzonville par Monsieur C. JACQUEMIN de Metz, accompagnée d’une esquisse de l’autel de la Vierge. 

 Monsieur le Curé de la paroisse de Bouzonville,
J’ai l’honneur de vous adresser sous ce pli le croquis de l’autel de la chapelle de votre église. Je ne l’ai point colorié parce que cela m’aurait demandé trop de temps qui aurait été perdu, dans ce sens qu’il m’eut été très difficile d’obtenir le bel effet qu’aurait la réalité de ce projet en l’exécutant comme le conçoit ma pensée.
Ainsi l’autel serait en marbre blanc dans la chapelle entièrement peinte ; tout le fond en marbre de couleurs assorties. Les marbres de couleur que je propose également pour les 3 arcatures du devant pourraient être remplacés avantageusement par des sujets peints, dans le cas où l’on craindrait que d’aussi grands placards ne fussent monotones. Les quatre colonnes qui séparent ces arcatures entre-elles seraient en beau marbre jaune, veiné en rouge, leurs bases et chapiteaux en marbre rouge plus foncé.
La Vierge posée sur un socle ayant aussi les fonds en marbre de couleur serait polychromée et vernissée. La plus grande partie de son couvre-chef serait en marbre blanc, n’aurait que le fond en couleur ou peut-être à jour ; c’est à voir.
Après réflexion, je crois que des sujets peints sur le mur de chaque coté de la Vierge feraient mieux que des statues. Ces sujets seraient du reste parfaitement encadrés par les moulures existantes qui seraient peintes en couleurs plus mates de manière à leur laisser toute leur valeur.

 Ces sujets pourraient être des scènes se rapportant à la vie de la Ste Vierge, telles que l’Annonciation et l’adoration des Mages ; au dessus dans les trèfles, sa mort et la présentation de Jésus au temple.
En résumé, voici quelle serait l’ensemble de cette chapelle.

Tout ce qui est saillant et détaché du mur serait vif de couleur et brillant et même tranchant sur le fond qui serait dans des tons plus doux.Sur le mur diverses scène richement exécutées dans le genre de celles qui sont peintes sur les autels collatéraux de St Clément, chez les Pères Jésuites, à Metz.
Les encadrements peints en couleur mates feraient ressortir les scènes et les parties saillantes.

Il me semble, Monsieur le Curé, que votre belle chapelle de la Vierge ainsi décorée serait d’un bien bel effet.
Si cependant vous aviez quelques observations à faire à mon projet, comme il n’est qu’une proposition, vous voudrez bien me les transmettre.

J’ai l’honneur d’être, Monsieur le Curé, votre très humble et dévoué serviteur.

Signé : C. JACQUEMIN

 


C’est en 1997, 1998 que nous avons entrepris la restauration de la maison d’œuvres et notamment du porche et de passage vers la deuxième cour.

Les grès utilisés pour les jambages du porche étaient de couleur grise qui s’harmonisait mal avec les grès des soubassements et le grès jaune des claveaux d’arc. L’entreprise choisie à l’époque n’avait pas su trouver les grès appropriés.
Des essais malencontreux de vieillissement des pierres neuves et d’autres blessures occasionnées par des engins de chantier lors du remplacement des canalisions sous le porche avaient dégradé l’ensemble. Le crépi avait été pioché et remplacé ; la finition n’était pas faite.

Profitant de la présence de l’entreprise spécialisée PIANTANIDA nous avons fait exécuter les travaux de rénovation de l’ensemble ; c’est-à-dire la retaille du parement des pierres de jambage, le nettoyage des tailloirs des claveaux d’arc, l’application d’un badigeon à la chaux en rapport avec les travaux de l’abbatiale, l’application d’une couche de finition sur le crépi existant au mortier de chaux teinté. Des travaux nets et propres qui donnent un nouvel éclairage à l’entrée de la deuxième cour de l’abbaye.
Ces travaux financés par notre association seront inaugurés le 14 septembre.

Suite à une fréquentation des lieux par une certaine jeunesse malpropre, de constants travaux de nettoyage sont nécessaires. L’équipe s’emploie périodiquement à l’entretien des massifs et jardinets et effectue les réparations nécessaires. Un bon point particulier à Jean-Claude Muller qui, en plus de ses autres missions, s’est chargé cette saison, avec une équipe, de l’arrosage bi hebdomadaire des jardinières de l’Espace Sainte-Croix.

Tous les membres du Comité qui travaillent régulièrement ou ponctuellement sont à féliciter. Ils ne sont, hélas, qu’une poignée et qui subissent, comme tout un chacun, les aléas de la vie.

Que Dieu nous aide à trouver de bonnes volontés pour que vive encore longtemps notre association.

Le contexte actuel n’est pas favorable aux dépenses inutiles. Mais sincèrement nous ne croyons pas qu’on puisse considérer 20,00 euros de don, que nous sollicitons pour devenir, avec nous, gardien du patrimoine local soit un motif dissuasif.

Il suffit de penser à ce que toutes ces petites sommes, parfois augmentées d’un don supérieur même modeste, nous permettent de faire pour l’entretien et l’embellissement de notre monument et de son environnement.

Alors, si ce n’est pas encore fait, ou si vous voulez encourager des amis à nous rejoindre…
Par avance nous vous remercions de nous aider.

La réception de tous les travaux exécutés sur la façade Sud a été faite le mercredi 17 juillet par Mme Nathalie AUBIN, architecte déléguée de M. Christophe BOTTINEAU, Architecte en chef des Monuments Historiques, maître d’œuvre ; en présence de M. Gilbert PHILIPP, maire, maître d’ouvrage ; de Mme Marie-Madeleine HECKLER, adjointe à la culture ; M. Alain COLLEUR, adjoint travaux ; M. Pascal GETTE, Chef des services techniques ; M. Maurice CHERRIER, président de notre association ; M. Jean-Claude MULLER, président du Conseil de Fabrique ; et les responsables des entreprises qui ont exécuté les travaux :

  • M. ROSER, directeur de l’entreprise PIANTANIDA et M. José TEXEIRA, Chef de chantier qui ont posé l’échafaudage et effectué les travaux de maçonnerie, pierre de taille, enduits et badigeons.
  •  M. BOUVET de l’entreprise LEBRAS FRÈRES pour la charpente, la couverture, la zinguerie, les tablettes en plomb sur les appuis des fenêtres et les châssis grillagés anti-volaille.
  •  M. NURDIN de l’entreprise Jean SALMON pour la dépose, la réparation, la repose des panneaux de vitraux endommagés, le nettoyage intérieur et extérieur des vitraux.
  •  M. FLEURY de la menuiserie ADECO pour la dépose, la restauration, la repose et la mise en peinture du porche d’entré.

Tous les travaux ont été parfaitement exécutés et donnent à la façade un aspect de grande fraîcheur contrastant fortement avec la grisaille qui existait auparavant. Bravo et merci à tous les intervenants qui ont parfaitement rempli la mission qui leur avait été confiée.

Les responsables de notre association se réjouissent de cette belle réalisation et sont impatients de voir se réaliser au printemps 2014 la tranche suivante qui consiste en la restauration de la façade Nord.

Nous remercions tous les acteurs économiques, la Municipalité de Bouzonville, le Conseil Général, le Conseil Régional, l’État, qui ont contribué, grâce à leurs aides financières, à la réalisation de ces travaux qui rendent à notre vénérable église toute sa beauté. Merci aussi aux architectes, qui ont suivi l’évolution du chantier au cours de cette année.



Samedi 14 septembre 2013 à 15 heures
nous inaugurerons, en même temps
que la façade Sud, et en présence
des élus, des représentants des entreprises
et des acteurs de ces réalisations
  • la rénovation, en 2012, des bancs et du plancher de l’église par les Peintures KLING de Lixing-lès-Saint-Avold.
  • le remplacement des coussins des bancs par la Maison HAVENER de Sarrelouis.
  • la rénovation du porche et des murs du passage menant à la deuxième cour effectuée par l’entreprise PIANTANIDA.
  • la restauration de l’autel en marbre de la chapelle Nord, de la statue de la Vierge à l’Enfant ainsi que du baptistère, œuvre de Madame Natalia CINALLI.
  • la nouvelle fontaine "LES MAINS", œuvre de Monsieur Sylvain DIVO, sculpteur à Kerling- lès-Sierck.

Dans le projet initial de requalification de la cour de l’abbaye, nous avions prévu la réalisation d’une fontaine située à l’avant gauche de la partie centrale.

Dans ce but nous avions fait arriver les réseaux eau, électricité et évacuation dans des regards séparés. Cependant la municipalité d’une part, l’association et le fontainier ont jugé que tous ces réseaux devaient être regroupés dans une même chambre, spacieuse et sécurisée, proche de la fontaine.

C’est l’entreprise Jean-Michel MANGIN qui a été choisie pour réaliser cette opération financée par la commune.

Simultanément, les fondations de la fontaine ont été creusés et les gravats évacués.
Le coffrage, le ferraillage des fondations et la mise en place de toutes les gaines nécessaires ont été réalisés avant le coulage de la dalle le 7 août dernier.
Après un temps de séchage, les margelles du bassin ont été posées le 16 août.
Dans son atelier le "HANG’ART" à Kerling-lès-Sierck, l’artiste sculpteur Sylvain DIVO continue à tailler, sculpter, lisser, donner de l’expression à son œuvre "LES MAINS" qui  embellit de jour en jour.
Il faut également penser à l’espace technique qui accueillera la pompe, le niveau d’eau, sans que cela ne nuise à la beauté de l’œuvre.

Ensuite viendra la mise en place et l’assemblage qui auront lieu début septembre à l’heure ou paraîtra le présent bulletin, quelques temps avant le grand jour de l’inauguration.

Merci à Monsieur le Maire, au Chef des services techniques et aux ouvriers communaux qui nous ont aidés dans les différentes phases de la réalisation.

Les mains des hommes sont vraiment les "outils de l’esprit qui nous aident à chaque instant de notre vie".



Même Dame nature s’emploie à embellir ce beau secteur de notre Nied. Après les hérons et grues cendrées, c’est un couple de cygnes et ses cinq petits qui, depuis début juillet colonisent l’écluse du canal du moulin.
Les vacances s’achèvent et déjà s’annoncent les journées du Patrimoine 2013. Elles seront, pour nous, cette année l’occasion de célébrer ensemble l’aboutissement de différentes restaurations, rénovations et embellissements que nos élus et notre association avaient programmés.

Chacun pourra se rendre compte de l’important travail réalisé en 2012 et 2013 en faveur de notre patrimoine religieux Bouzonvillois.

C’est mon rôle de pouvoir, ici, exprimer mes remerciements et mes félicitation et toutes celles et toux ceux qui ont contribué à ces travaux en les encourageant à persévérer.


Inauguration des travaux de restauration et d’embellissement
de l’église abbatiale Sainte-Croix et de son environnement.

10 H 30 Grand’ Messe de la Fête Patronale de la Croix Glorieuse célébrée par le Père Robert GURTNER et animée par la Chorale Sainte Croix, sous la direction de Jean-Raymond HECKLER ; à l’orgue François MULLER
14 H 30
et 16 H
Visite guidée de l’abbatiale sous la conduite de Madame Marie-Madeleine HECKLER


Valid HTML 4.01 Transitional