Homélie du 17e DTO – Père Bernard SCHER

17èmeDIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

26/07/2020 « A 

L’homme d’aujourd’hui, comme celui de tous les temps, reste assoiffé de bonheur, recherche le bien-être et c’est normal, car Dieu nous a créés par amour, il veut que nous soyons heureux. Mais il y a beaucoup de personnes qui courent après les faux bonheurs et qui ne recherchent que la richesse : les casinos font fortune avec les machines à sous, les tiercés et autres jeux de grattages faciles et de hasard sont toujours très prisés

Nous avons tous et toutes envie de vivre décemment, mais où se trouve le vrai bonheur pour nous ? Quel trésor recherchons-nous ? Souvent nous disons : « C’est la santé qui est le plus important », et c’est vrai, mais pour certains cela ne suffit pas.

Dieu a proposé le bonheur à Salomon ; celui-ci ne lui a demandé ni la richesse matérielle, ni le pouvoir, ni la gloire, mais simplement son ouverture aux autres : « Donne à ton serviteur un cœur attentif, pour qu’il sache gouverner ton peuple et discerner le bien et le mal » et Dieu lui a donné un cœur intelligent et très sage.

Les trésors dont nous parle Jésus dans les paraboles ne désignent pas des richesses matérielles que l’ont cherche avidement ; il s’agit de trouver ce qui, souvent nous manque encore : la véritable paix, intérieure et extérieure, le respect et l’accueil des autres, l’amour du prochain……Il nous faut trouver le ROYAUME DE DIEU qui n’est pas un trésor conservé jalousement au fond d’un coffre ; notre ‘perle fine’ c’est quelqu’un qui nous aime infiniment, c’est Dieu lui-même. Et, pour le trouver nous sommes invités, avant tout, à suivre son Fils Jésus-Christ et nous ouvrir à sa parole, ce qui engage toute notre vie.

Dans cet Évangile, ceux qui ont trouvé le trésor se sont dépouillés de tout pour l’accueillir. A travers les siècles beaucoup de témoins ont misé toute leur vie pour trouver ce trésor inestimable et se sont dépouillés de tout pour l’accueillir ; pour les saints et les saintes l’important était de vivre la Bonne Nouvelle et de l’annoncer aux autres. Aujourd’hui encore beaucoup de chrétiens et de non chrétiens défendent la paix, luttent pour la justice, pour le respect de tout homme quel qu’il soit ; il y en a encore qui, dans certains pays, donnent leur vie à cause de leur foi pour Dieu ; il y a encore des martyrs qui vivent le vrai trésor, l’amour pour Dieu et pour leurs frères. Ils n’ont pas peur de se donner entièrement à leur idéal, qui est de rendre le monde toujours plus humain, comme Dieu le veut.

Comme chrétiens, pour être vraiment témoins du Seigneur Jésus, il nous faut faire des choix radicaux pour le suivre sur le chemin qu’il nous a tracé. Ces chemins ne sont pas toujours faciles, mais ils nous procurent le vrai bonheur. Jésus, en mourant sur la croix a tout donné par amour pour tous les hommes ; car chaque être humain a une valeur infinie dans le cœur de Dieu.

« Là où est ton trésor, là aussi est ton cœur » Nous, les chrétiens qui, durant la semaine, devrions mettre en pratique le Parole de Dieu que nous entendons à chaque Eucharistie, où est notre trésor ? Est-ce que le fait d’être chrétiens nous procure une vrai JOIE ? Si c’est le cas nous serons des semeurs actifs d’Espérance qui répandront autour d’eux ces trésors qui s’appellent : accueil, amitié, entraide, respect, sourire..

Frères et sœurs, que cette Eucharistie que nous vivons ensemble ce matin, soit le TRÉSOR dans lequel nous puisons la force pour vivre en authentiques chrétiens durant la semaine  AMEN.