Archives par mot-clé : Barthelmé



Lettre pastorale de M. l’abbé Jean-Louis BARTHELMÉ

Quel avenir pour nos églises, nos paroisses,
nos communautés de paroisses ?

Chers paroissiens et habitants de l’archiprêtré de Bouzonville toute l’équipe pastorale de notre secteur vous souhaite, à vous, à vos familles et à tous vos amis, de très sereines et apaisantes fêtes de Noël, ainsi qu’une bonne entrée dans la nouvelle année 2019.

Au nom de toutes mes collaboratrices et collaborateurs, je me permets de vous adresser ce message sous forme de lettre pastorale destinée à tous les paroissiens et habitants de notre secteur constitué de nos cinq communautés de Paroisses : St Benoît de Bouzonville, St Bruno de Tromborn, St Wendelin de Gomelange, Notre Dame des Moulins de Freistroff et Notre Dame de Grafenthal de Schwerdorff ; cinq communautés de paroisses qui forment désormais, notre nouvel archiprêtré de Bouzonville, depuis le 1er septembre 2018.

Le 24 juin dernier, notre Évêque, Mgr Jean-Christophe LAGLEIZE, a promulgué un projet pastoral intitulé :

« Une Église de disciples-missionnaires :
projet pour une conversion pastorale
et missionnaire de l’Église en Moselle ».

Comme le souligne bien l’intitulé de ce nouveau projet pastoral diocésain, nous sommes toutes et tous invités à vivre d’abord, une conversion profonde pour nous projeter dans les années à venir. Quel sera l’avenir de nos communautés chrétiennes, de nos communautés de paroisses, de nos archiprêtrés ? Qui peut le dire ? Personne !

Mais, quoi qu’il arrive, l’avenir se prépare ! Pas n’importe comment ; les écueils à éviter sont les suivants : « faisons comme on a toujours fait ! » et « revenons en arrière, faisons comme autrefois, c’était bien mieux qu’aujourd’hui ! » Se convertir ne veut pas dire s’enfermer dans la routine et encore moins, se réfugier dans la nostalgie du passé ! Alors, comment faire ?

Ces 20 dernières années beaucoup de choses ont changé ; le monde, la société et l’Église ont évolué, malheureusement, pas toujours de façon positive et pas toujours avec un élan d’espérance ! Le climat de morosité sociale, politique et ecclésiale en ces temps qui sont les nôtres, nous invite, plus que jamais, à ne pas baisser les bras, à ne pas nous enliser dans le défaitisme et le pessimisme ! Au contraire, en tant que chrétiens baptisés, au nom de l’Évangile et du Christ, nous avons à proposer un autre chemin d’espérance que celui de la violence, du rejet, de l’exclusion et de la division !

En ce qui nous concerne directement, au niveau de l’archiprêtré de Bouzonville, nous avons déjà commencé à réfléchir avec l’équipe d’archiprêtré et les Équipes d’Animations Pastorales, aux différentes manières de mettre en œuvre, concrètement, ce projet pastoral dans notre secteur.

L’étape suivante consiste à informer très largement tous les chrétiens et habitants de notre secteur sur le contenu précis de ce projet pastoral. Nous le faisons, dans un premier temps avec cette lettre pastorale de secteur et, dans un deuxième temps, nous allons organiser deux rencontres importantes, sous forme de forum où tous les chrétiens, paroissiens de notre archiprêtré seront invités ; les deux rencontres auront exactement le même contenu pour permettre à un maximum de personnes d’y participer et de se mobiliser. J’espère qu’un grand nombre de personnes se déplacera, se mobilisera pour découvrir ensemble, l’ampleur de ce projet et les implications concrètes qu’il va générer dans notre archiprêtré.

Une faible mobilisation des catholiques de notre archiprêtré à ces deux rencontres sera le signe très clair que l’engagement chrétien au service des paroisses, de l’Église, au nom de l’Évangile n’est pas une priorité pour nos paroissiens. Si les gens ne se bougent pas pour la mise en œuvre de ce projet pastoral, il n’y aura peut-être plus d’autres opportunités à nous réveiller avant la perspective de fermetures définitives de la plupart de nos églises, parce que plus personnes ne s’y intéresse, ne les entretient et ne les finances. Une paroisse sans la participation active des paroissiens est d’avance vouée à disparaître !

Pour éviter cela, je vous invite à venir très nombreux à l’une ou l’autre de ces deux rencontres qui aura lieu le :

 Vendredi 25 janvier 2019 à 20h00
à la salle des fêtes d’Anzeling
ou le vendredi 1er févier 2019
à la salle des fêtes de Tromborn.

En vous remerciant d’avance, je vous redis à toutes et à tous la confiance que je mets en chacune et chacun d’entre vous pour relever tous les défis que l’avenir nous réservera. À tous je souhaite encore de très saintes et belles fêtes de fin d’année.

Abbé Jean-Louis Barthelmé,
Curé-archiprêtre de Bouzonville.



Homélie du 03/06/2018 – Corps et Sang du Christ

C’est incroyable et scandaleux de savoir qu’au 21ème siècle il y a encore des millions de femmes, d’hommes et d’enfants qui souffrent et meurent de faim. Même près de chez nous des gens ne mangent pas tous les jours à leur faim, ou s’alimentent très mal. Nos Associations Caritatives peuvent en témoigner. Il y a quelques années une enfant de l’ACE disait à la responsable : «  Ils sont marrants de dire qu’on doit manger cinq fruits et cinq5 légumes par jours. Nous on ne peut pas se les payer ! »

Et, à côté de cette faim physique qui est réelle, il y a toutes les autres faims qui sont peut-être plus actuelles que jamais : faims de liberté, de paix, faims d’affection, de dignité ; faim d’être reconnu comme une personne humaine avec ses richesses et ses qualités.

Et, finalement il y a aussi, peut-être plus qu’on ne pense, le FAIM DE DIEU.

Il faut aussi voir le rôle de la publicité qui pousse à une consommation à outrance, à vouloir toujours plus et toujours plus grand, qui nous propose souvent des « nourritures » inutiles et très couteuses.

Aujourd’hui, en cette FÊTE DU CORPS ET DU SANG DU CHRIST, l’Évangile nous parle aussi de nourriture : « Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang » « Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle » Et la question des juifs est encore la nôtre aujourd’hui : « Comment cet homme peut-il nous donner sa chair à manger ? » Nous recevons régulièrement son Corps à la communion. Que signifie réellement pour nous cette démarche? Est-ce qu’Il vient combler ces DÉSIRS qui devraient remplir la vie de chaque chrétien ?

Désir de communier avec Dieu : en le recevant dans la foi, nous demeurons en lui et lui demeure en nous, comme il nous l’a promis ;

Désir de vie : face à la mort sous toutes ses formes, face au Mal qui nous cerne de toutes parts, il nous dit : « Celui qui mangera ma chair aura la vie éternelle » c’est-à- dire qu’il aura, en lui la Vie de Dieu

Désir d’une présence visible en nous qui sommes parfois affrontés à la solitude, au sentiment de vide, d’abandon, qui peuvent être cause de désespoir et même de suicide. « Demeurez en moi comme moi je demeure en vous. »

Désir de rayonnement, d’action : l’Eucharistie est une force, une nourriture qui nous aide à rester fidèles à notre mission de chrétien tout au long de la semaine par une vie de don et de service. Nous avons besoin du Seigneur qui nous dit : « En dehors de moi vous ne pouvez rien faire ».

Il y a aussi ce désir  de communion avec Dieu et avec les autres. L’Eucharistie est ce ciment d’amour qui nous aide à former une seule et même famille, malgré nos différences et parfois nos dissensions. Ce matin, dans l’Eucharistie, nous sommes unis les uns aux autres. Que nous vivions cet accueil et cette union tout au long de la semaine, avec tous ceux que nous rencontrerons.

« Ceci est mon corps, ceci est mon sang » Que le « oui », « l’AMEN » que nous dirons tout à l’heure à la Communion, soit l’expression de notre volonté de vivre du Christ tout au long de la semaine.

AMEN.

Abbé Bernard SCHER

Un baptême ça se prépare ! P. BARTHELMÉ

La préparation au baptême est une mission pour ceux qui accueillent une telle demande ; c’est un temps fort du cheminement dans la foi pour ceux qui s’y préparent. Avec le père Jean-Louis BARTHELMÉ, Agnès SCHUTZ et Marie-Paule KOCH sont ici évoqués divers aspects de la préparation au baptême.

Retrouvez-moi sur Facebook http://www.facebook.com/pages/Missionweb/452972461416350

Continuer la lecture de Un baptême ça se prépare ! P. BARTHELMÉ

Pâques : passage de la mort à la Vie – Père BARTHELMÉ

La Résurrection n’est pas la Réincarnation mais un retour à la vie en Dieu pour toujours à la suite du Christ Jésus. Allocution du Père Jean-Louis BARTHELMÉ – Pâques 2018.

Retrouvez-moi sur Facebook http://www.facebook.com/pages/Missionweb/452972461416350

Continuer la lecture de Pâques : passage de la mort à la Vie – Père BARTHELMÉ