Archives par mot-clé : Marie

Prière enseignée par l’Ange aux enfants de Fatima

Prière enseignée par l’Ange aux enfants de Fatima : « Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime ! Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas et qui ne Vous aiment pas ! »
La troisième Apparition de l’Ange de Fatima eut lieu en automne 1916 au Cabeço.

PRIÈRE POUR TEMPS D’ÉPIDÉMIE

PRIÈRE POUR TEMPS D’ÉPIDÉMIE

Notre Père,

nous demandons avec confiance

que cette épidémie soit maîtrisée rapidement.

Rends la santé aux personnes touchées,

et la paix aux endroits où elle s’est propagée.

Accueille les personnes

décédées de cette maladie,

réconforte leurs familles.

Fortifie et protège le personnel

de santé qui la combat,

inspire et bénis ceux

qui travaillent pour la contrôler.

Seigneur Jésus,

nous nous sentons impuissants

dans cette situation

d’urgence sanitaire internationale

mais nous avons confiance en toi.

Esprit Saint,

donne-nous de discerner

les appels qu’elle contient.

Marie, protège-nous,

continue de prendre soin de nous

et de nous conduire vers ton fils Jésus.

Amen.



Marie, Mère de Dieu – Homélie du Père Bernard SCHER

MARIE,MERE DE DIEU

1-01-2020 « A »

« Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs…. » Ces paroles, nous les disons souvent, parfois sans penser à leur signification. C’est le Concile d’Ephèse, qui a attribué officiellement ce beau titre à Marie, au 3° siècle. Dire que Marie est la Mère de Dieu c’est reconnaitre que Jésus, le Fils de Dieu que nous avons accueilli et fêté à Noël, est vraiment l’Emmanuel, le Dieu-avec-nous. Ce Dieu n’est pas entré dans le monde de façon extraordinaire ; il n’est pas tombé du ciel miraculeusement. Il est né, comme chacun, chacune d’entre nous, d’une maman ; la sienne était une fille de Palestine, semblable à toutes les filles de son époque. Il a été circoncis, comme tous les garçons juifs, et par ce rite il est lié à la descendance humaine du patriarche Abraham, père du Peuple juif. Il est vraiment enraciné dans le peuple qui croyait en un Dieu unique.

Marie a dit « oui » à Dieu, elle a accueilli, avec Joseph, les bergers et les mages à la crèche ; elle n’a peut –être pas tout compris de ces événements exceptionnels ; mais, comme dit Luc dans l’Évangile : « elle retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur ».

En acceptant de donner naissance à Jésus, ‘son Fils premier-né’, elle devient aussi la mère de tous ceux et celles qui croient en lui. Lorsqu’il sera pendu sur la croix, Jésus dira à son ami Jeans : « Voici ta mère » ; par ces paroles il nous l’a donnée, à nous aussi comme notre mère et cette fête de « Marie-mère-de-Dieu » devient le fête de »Marie-mère-de-tous-les-hommes ». Marie est vraiment notre Maman du ciel que nous prions avec confiance.

Dans sa lettre aux Galates, St Paul nous dit : »Dieu a envoyé son Fils né d’une femme…. Pour que nous soyons adoptés comme fils… »

Vivre en enfants de Dieu c’est entrer dans de nouvelles relations avec lui et nos frères et sœurs. Cette vie ne se traduit pas seulement en gestes religieux ; elle nous renvoie toujours à notre façon d’être et d’agir envers les autres et elle concerne toute notre vie humaine.

En naissant de Marie, une femme de la terre, Jésus nous est semblable, il était homme dans toute sa personne ; il n’a pas fait semblant ; il a connu nos joies et nos peines et il est mort de mort injuste, violente, de mort humaine. Marie, sa mère qui l’a mis au monde à Noël, l’a accompagné discrètement tout au long de sa vie, jusqu’à la croix où elle est restée debout près de lui.

Marie et Joseph ont certainement appris à leur fils à vivre les qualités humaines qui furent les leurs : l’esprit d’accueil, la compassion, le respect et l’amour pour tous, surtout pour les plus pauvres…Lorsque nous luttons ensemble contre tout ce qui avilit l’homme, nous marchons à la suite de Jésus venu libérer tous ceux et celles qui sont traités injustement.

Confions- nous à Marie, la maman de Jésus-Dieu et notre maman; qu’elle nous conduise sur notre route quotidienne vers ce Père qui l’a choisie. Et disons-lui de tout notre cœur : »Sainte Marie, mère Dieu , prie pour nous pauvres pécheurs….. AMEN.



ASSOMPTION – Homélie du Père Bernard SCHER

ASSOMPTION 2019

En France il existe de très nombreux sanctuaires, chapelles, lieux de dévotion ….dédiés à MARIE, qui font l’objet de manifestations et de pèlerinages ; certains, comme Lourdes, La Salette, et d’autres sont reconnus officiellement par l’Église. Aujourd’hui nous célébrons solennellement la VIERGE MARIE, la maman de Jésus et notre maman.

Marie, présente à nos prières quotidiennes, n’a jamais brigué la 1ère place ; Avant d’être universellement célébrée, à travers les âges, elle a été une femme toute simple, sans prétention, comme celles de son époque, une jeune fille qui ne s’est distinguée en rien de toutes les filles de Nazareth. Elle n’a rien fait d’extraordinaire, mais elle a, sans doute, rempli, avec beaucoup d’amour, sa mission d’épouse de Joseph et ensuite de mère de Jésus.

Elle n’a pas fait de grands discours : les évangiles ne nous rapportent que quelques paroles :

Je suis la servante du Seigneur – ces paroles des psaumes qu’elle rappelle dans le ‘Magnicicat’ – Elle est inquiète pour son Fils qui, à l’âge de 12 ans, est resté à Jérusalem : « Pourquoi nous as-tu fait cela ? » Et, aux noces de Cana elle lui dit discrètement: « Ils n’ont plus de vin » Et ensuite aux serviteurs : « Faites tout ce qu’il vous dira ! » Marie est là, discrètement auprès de son Fils Jésus, depuis le « oui » de l’Annonciation, jusqu’au pied de la Croix, où elle participe à sa mort comme toutes les mamans qui voient mourir leur enfant.

Elle n’a pas toujours compris son Fils Jésus ; et alors les évangélistes nous disent : « Elle gardait toutes ces choses dans son cœur »

Dans le chant du MAGNIFICAT dont Marie a tiré les paroles de la Bible, elle reconnait que Dieu a fait de grandes choses pour elle, humble servante : elle rend grâce à Dieu par ce chant qu’on pourrait appeler « révolutionnaire » : elle met en avant les humbles, les opprimés, qui peuvent se reconnaitre dans ces paroles. Elle annonce qu’avec son Fils, Dieu disperse les orgueilleux, qu’il renverse les puissants et les riches, et il relève les petits, ceux qui n’ont pas droit à la parole.

Nous ne savons pas comment s’est passée l’ASSOMPTION de Marie, les évangiles n’en disent rien (ce n’est d’ailleurs pas important de le savoir).

Ce dont nous sommes sûrs c’est que dans le ciel, auprès de son Fils Jésus, notre Maman restera toujours présente à tous ceux et celles qui ont besoins d’elle et qui la prient avec confiance, parce qu’ils savent qu’on peut tout dire à une maman.

Les millions de personnes qui se déplacent régulièrement vers les différents lieux de pèlerinage, tous ceux et celles qui la prient chaque jour humblement, avec confiance, nous disent que Marie est toujours à nos côtés, dans les difficultés comme dans les joies. Elle ne fait jamais de grands discours, mais elle vient pour nous conduire vers son Fils Jésus.

Qu’à l’exemple de Marie, nous disions chaque jour notre « OUI » à Dieu qui veut avoir besoin de nous…Et, avec confiance et amour prions-la :

JE VOUS SALUE, MARIE …..

Le message de Notre-Dame de Fatima – Père Christophe DIBO

Conférence sur le message de Fatima donnée par le Père Christophe DIBO en la basilique Notre-Dame-de-Bon-Secours de Saint-Avold le 3 juillet 2019. Après avoir rappelé le contexte des apparitions et les faits historiques, le père Dibo nous explique le sens du message donné par Notre-Dame et plus particulièrement les trois « secrets ». Les miracles et notamment celui de la « danse du soleil » sont également abordés.